Le dessin, la peinture et la sculpture, ont permis à Philippe Vernon de s’épanouir malgré une scolarité chaotique due à la dyslexie et au fait d’être ambidextre. Artiste atypique, il refuse les conventions mais sait aussi les utiliser.

Il aime la solitude, mais on peut le retrouver en foisonnante compagnie dans un peloton de trois cents cyclos dans un Paris Brest Paris…

Il aime les responsabilités, les challenges et si les défis l’amènent à l’échec, il sait les utiliser pour mieux rebondir.

Fonceur, extraverti, il peut vite prendre la défense de la « veuve et de l’orphelin » à condition que leur cause soit juste. Il ne supporte ni la démagogie, ni l’hypocrisie.

Ses sculptures et ses tableaux sont à l’image du personnage. Sa vie est faite de rencontres en tout genre au travers de la création artistique. Ainsi il aura côtoyé des jeunes et des adultes ayant des troubles de la personnalité et du comportement. Depuis plusieurs années il intervient comme sculpteur dans le monde carcéral.

Il est souvent décrit par les siens comme un « bourru au coeur d’or ».  Il ne laissera jamais un ami sur le bord de la route.

L’humour et l’autodérision sont sa marque de fabrique qu’il utilise sans modération…

Ainsi Philippe Vernon vit d’agréables moments et de foutus quarts d’heure, avec une énorme confiance dans la vie et après celle-ci…

 

Ci-dessous un lien vers un article paru mardi 14 août dans le Berry républicain

https://www.leberry.fr/bruere-allichamps/2018/08/14/philippe-vernon-artiste-atypique-et-fonceur-jusquau-29-aout_12950752.html

%d blogueurs aiment cette page :