La photographie s’est imposée à moi par l’envie de posséder un objet : l’appareil réflex. Dès mon achat en 2009 je me suis astreint à utiliser cet objet, pour découvrir ses possibilités, sans but précis. Petit à petit je me suis rendu compte qu’il m’a permis de regarder ce que je voyais jusqu’à présent. de la même manière qu’on peut entendre de la musique ou l’écouter…
Devenu compagnon de mes promenades, il m’a poussé à regarder la flore et la faune. Utilisé pour prendre des cliché de ce que je voyais. Il retranscrivait la réalité. Mes proches m’encourageaient lorsque je leur soumettais les premières épreuves. Cela m’a poussé à chercher des avis critiques. Les forums sur internet, et plus tard le club photo de la méli d’Issoudun m’ont permis d’améliorer la technique et inculquer le dogme de la composition. Montrer mes photos, regarder et critiquer celles des autres à été important pour mon évolution.
Désireux d’en apprendre toujours plus, j’ai utilisé le Droit individuel à la Formation financé par Zodiac Seat France, pour suivre des stages sur la prise de vue, l’éclairage et le développement des images à la NIkon School. Lors de ceux-ci j’ai notamment rencontré Gérard Planchenault. Photographe illustrateur, formateur dans cet établissement. Il m’a permis de comprendre que photographier n’est pas transposer la réalité sur un support, mais utiliser une intentions pour rentranscrire des émotions et les partager.
Les rencontres jouent un rôle important dan sma progression. C’est ainsi que j’ai pu comprendre auprès de Dominique Lintingre, tireur d’art en devenir, l’importance du support de l’impression pour apporter la dernière touche à l’image à partager. Depuis je développe et imprime les épreuves et clichés à mon domicile.
Le sens que je donne aujourd’hui à ma pratique de la photographie est de regarder avec ce nouveau regard de photographe les lieux que je parcours depuis mon enfance pour les voir (et aussi les faire voir) sous un jour différent.

Pascal Tissier, 7 route de Lignières, 36120 Pruniers
06 47 32 48 70
contact@pascaltissier.fr

http://www.pascaltissier.fr

Affiche PascalTissier 1yS

PT3z

Biographie
Janvier 2009 : Achat D90
Janvier 2012 : Stage <<View NX, capture NX : les bases>> Nikon School
Mai 2012 : Stage <<Prise de vue – La technique au service de votre créativité>> Nikon School
Octobre 2012 : Parution d’une photo dans Chasseur d’images (dossier phonéographie)
Novembre 2012 : Stage <<Le prise de vue en studio>> Nikon School
Février 2013 : Stage <<La photographie au flash de reportage>> Nikon School
Juillet 2013 : Deuxième prix de la catégorie « photographies papier, faune, invertébrés » lors du treizième festival européen de la photographie nature « Photosynthèse » de Saint-Pourçain-sur-Sioule
Septembre 2013 : Stage <<Les réflex Nikon FX gamme D4 et D800/D800e>> Nikon School
Octobre 2013 : Exposition « Rural ZIk » à l’Espace des hallles de Châteauroux (36)
Décembre 2013 : Exposition « Jeunes talents » au musée de la photgraphie de Graçay (18)
Février 2014 : Parution du portrait de Elisabeth Pons, l’Atelier Pons & l’Ecole de Paris, catalogue du fond Pons du Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun (36)
Février 2014 : Stage <<Lightroom – Développement avancé et retouches localisées>> Nikon School
Avril 2014 : Exposition « Errances nocturnes » à l’Office de tourisme de Lignières (18)
Avril 2014 : Stage <<Lightroom – Gestion de photothèque et métadonnées>> Nikon School
Septembre 2014 : Exposition « Transitions » au Musée de la photographie de Graçay (18)

 

TRANSITIONS

Cette série est la première sur laquelle j’ai commencé à travailler. Elle est la conséquence de la décision prise d’avoir mon appareil photo avec moi le plus souvent possible.
La plus grande partie des photographies ont été prises entre mon lieu de résidence qu’est Pruniers (36) et mon lieu de travail à Issoudun (36). Peu pressé de me rendre à mon travail j’ai commencé à prendre régulièrement des clichés.
La brume a attiré mon attention lors de la période hivernale. Je n’en ai compris la raison qu’au moment de nommer cette exposition. Ces périodes sont pour moi des moments où nous ne sommes plus tout à fait dans la réalité, mais plutôt dans une sorte d’antichambre, un non-lieu qui donne une impression d’irréel, en nous isolant du quotidien et en créant ainsi un espace propice à l’introspection.
Cette série est personnelle, car elle résume pour moi ce que je vis depuis la découverte d e la photo, mais aussi les « transitions » de ma vie.
Elle est aussi importante pour moi, car avec cette série j’ai cherché à voir sous un jour nouveau les paysages que je parcours quotidiennement depuis mon enfance. Je suis heureux d’avoir trouvé cet angle, pour mettre en valeur ce lieu si peu exotique et à première vue inintéressant d’un point de vue photographique, qu’est la campagne berrichonne, qui est presque devenue une petite Beauce.
« Transitions » a été réalisée avec mon d90 équipé principalement d’un 18-200. Comme les scènes captées ne présentent pas de fort contraste, il n’y a pas de difficultés particulières. Le plus difficile a été de trouver le développement juste sous Lightroom, pour rendre la sensation de douceur et d’isolement propre à ces conditions climatiques.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :